Ma cité sur un cimetière d’chats noirs

Dans le tiens, comme le miens, on traine la haine à Kassovitz, nos frèros s’perdent et s’crashent, horrible, en stress, on s’presse, on crache nos rimes, en traitre, on rêve de cash money, l’époque est trash, sans cash on vit, les blocks se fachent, se clashent tandis qu’les potes en cage, au cachot prient.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s